Summary
No items found.
No items found.

Quelles sont les principales conclusions du rapport « State of the EU ETS 2024 » de l'ERCST ?

Carbon Markets: Rules

En mai dernier, l’ERCST a publié son rapport 2024 sur l’état du SEQE. Lors de l'événement de lancement à Bruxelles, nous avons recueilli les réactions et les opinions des nombreux acteurs impliqués dans les marchés du carbone sur les principales conclusions du rapport.

Quelles sont les principales conclusions du rapport « State of the EU ETS 2024 » de l'ERCST ?
Return to Blog
Sommaire
Book a call

Qu'est-ce que la Table ronde européenne sur le changement climatique et la transition durable (ERCST) ?

L'ERCST, un think-thank de recherche pour les marchés du climat et du carbone

La Table ronde européenne sur le changement climatique et la transition écologique (ERCST) est un groupe de recherche indépendant à but non lucratif basé à Bruxelles, enregistré selon le droit belge. Sa mission est de fournir un espace neutre où les décideurs politiques, les régulateurs et d'autres acteurs économiques et industriels peuvent discuter des politiques liées au changement climatique et à la transition vers une société à faibles émissions de carbone. Bien que centré sur la politique climatique européenne, l’ERCST intègre également les dimensions climatiques globales dans ses activités.

Comment l’ERCST assure-t-il une approche optimale et efficace de la recherche sur le climat ? 

L'ERCST fournit une analyse intellectuelle rigoureuse grâce à l'expertise de son personnel et à des recherches externes. L'objectif de l'organisation est de rester ouverte à une diversité de chercheurs, d'ONG, d'experts et d'autres parties prenantes, accueillant ainsi une variété de perspectives. La Table ronde européenne sur le changement climatique et la transition écologique utilise différents formats pour ses activités, notamment des webinaires en ligne, des séances de brainstorming, des groupes de travail, des tables rondes et des briefings.

Quels sont les principaux sujets abordés par la Table ronde européenne sur le changement climatique et la transition durable (ERCST) ? 

Les principaux sujets couverts par l'ERCST incluent le système d’échange de quotas d’emissions, le pacte vert européen, le climat et le commerce, l'article 6 de l'Accord de Paris (qui établit un cadre pour les marchés internationaux du carbone après 2020), le captage, l'utilisation et le stockage du carbone (CCUS), l’hydrogène, l’électricité et la décarbonisation des transports.

Qu'est-ce que le rapport sur l'état du SEQE en 2024 publié par la Table ronde européenne sur le changement climatique et la transition durable ?

Le rapport sur l’état du SEQE de l’ERCST

Le rapport sur l'état du SEQE évalue les performances du système au moment de sa publication, fournissant aux décideurs politiques et aux parties prenantes un aperçu de son état chaque avril, en se basant sur les données de l'année précédente. Ce rapport est publié depuis 2016, faisant du document de 2024 la 9e édition de ce rapport annuel.

Qui sont les contributeurs au rapport 2024 sur l’état du SEQE de l’ERCST ?

Le rapport 2024 sur l’état du SEQE-UE a été publié en coopération avec : 

  • BloombergNEF (BNEF) : Fournisseur de recherche sur les marchés mondiaux des matières premières et des technologies pour une économie à faible émission de carbone. Aide les professionnels du commerce, de la stratégie d'entreprise, de la finance et de la politique à naviguer dans les secteurs de l'énergie, des transports, de l'industrie, du bâtiment et de l'agriculture.
  • Centre Wegener pour le climat et le changement global : Situé à l'Université de Graz en Autriche, il se concentre sur la recherche interdisciplinaire en physique du climat, météorologie et économie. Met l'accent sur les approches fondées sur des données probantes pour la transformation du système énergétique et la conception de politiques énergétiques et climatiques.
  • Compass Lexecon : Cabinet de conseil économique offrant une analyse des problèmes environnementaux et énergétiques à des cabinets d'avocats, des entreprises et des clients gouvernementaux. Expertise en concurrence, finance, propriété intellectuelle, arbitrage international et pratiques énergétiques.

Le rapport sur l'état du SEQE en 2024 lors de l'événement de lancement de l'ERCST

Homaio est ravi d'avoir eu l'opportunité d'assister à l'événement de lancement du rapport sur l'état du SEQE 2024 à Bruxelles le 14 mai. Nous remercions les organisateurs d'avoir mis en place un espace d’expression qui a offert des perspectives aussi perspicaces de la part d'une multitude d’acteurs.

Intervenants lors de l'événement de lancement du rapport sur l'état du SEQE en 2024

Le rapport a été présenté par Andrei Marcu, et nous avons également eu l'occasion d'entendre les co-auteurs des discours de Emma Coker, Florian Bourcier, Jean-Yves Caneill, et Stefan Schleicher. Ensuite, des réactions aux principales conclusions du rapport ont été fournies par Daniele Agostini d'Enel, Emanuele Manigrassi de European Aluminium, Julian Viau du gouvernement français, Michael Pahle du PIK Potsdam, et Sam Van den plas de Carbon Market Watch.

Quels sont les principaux enseignements du rapport de l’ERCST sur l’état du SEQE à l’horizon 2024 ?

Le rapport sur l’état du SEQE en 2024 et les mesures réglementaires 

Les principaux sujets réglementaires abordés dans le rapport sur l’état de l’EU ETS à l’horizon 2024 sont les inquiétudes concernant les interventions réglementaires, notamment les enchères RePowerEU, critiquées pour leur manque de transparence et de prévisibilité dans le contexte des marchés du carbone, en raison de la guerre en Ukraine et de la crise énergétique mondiale.

Le rapport sur l’état du SEQE en 2024 et la tarification internationale du carbone

Vous trouverez ci-dessous les principaux sujets liés aux exportations et au mécanisme d’ajustement carbone aux frontières dans le rapport sur l’état du SEQE à l’horizon 2024 : 

  • La nécessité d’une diplomatie climatique internationale, avec le succès du Mécanisme d’ajustement carbone aux frontières (MACF) qui doit être utilisé comme outil pour améliorer la tarification mondiale du carbone.
  • La suppression progressive des allocations gratuites sont également considérées comme des réussites, offrant une protection contre les “fuites de carbone” sur le marché intérieur. 

Le rapport sur l’état du SEQE en 2024 et les succès du mécanisme

Vous trouverez ci-dessous les principaux sujets liés aux succès du mécanisme de manière générale dans le rapport sur l’état de l’EU ETS en 2024 : 

  • Sur le plan environnemental, 2023 a marqué une année exceptionnelle pour l'EU ETS, avec une réduction record des émissions de 15,5 %, la plus forte baisse depuis sa création en 2005. Cette diminution était en partie attribuable à une réduction de 7 % des émissions industrielles, influencée par une baisse de l'activité et les prix élevés de l'énergie.
  • La suppression progressive des quotas gratuits a augmenté les revenus du SEQE, une source de financement significative pour la transition écologique européenne. Les prix élevés des EUA en 2022 et 2023 ont permis au budget du “Fonds pour l’innovation” de dépasser les 3 milliards d’euros, tandis que le “Fonds pour la modernisation” a été renforcé et étendu à de nouveaux bénéficiaires.
  • Du point de vue du fonctionnement du marché, le SEQE a été stable en 2023 par rapport à l'année tumultueuse de 2022. Les réformes finalisées après deux ans de négociations ont apporté une certaine stabilité financière au marché, malgré certaines interventions réglementaires perçues comme imprévisibles, telles que le paquet législatif RepowerEU, qui ont influencé les prix. 

Le rapport sur l’état du SEQE en 2024 et du secteur industriel européen

Vous trouverez ci-dessous les principaux sujets liés au secteur industriel de l’UE dans le rapport sur l’état du marché carbone européen 2024 : 

  • Le rapport souligne l’accent croissant sur la décarbonisation industrielle grâce aux investissements dans des projets à faible intensité de CO2, bien que les progrès soient disparates d’une industrie à l’autre.
  • Il identifie également des indicateurs de performance clés (KPI) pour évaluer les performances du SEQE. Les tendances actuelles suggèrent que les secteurs industriels assujettis au prix carbone seront confrontés à d'importants défis pour atteindre l’objectif ambitieux de réduire de 90 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2040.

Quelles sont les réactions au rapport 2024 sur l’état du SEQE ?

Damien Meadows, représentant la Commission européenne

Damien Meadows, représentant de la Commission européenne, a reconnu l'impact négatif du paquet législatif RePowerEU sur les prix des EUAs, tout en soulignant sa nécessité dans le contexte de la crise de la guerre en Ukraine. Il a également plaidé en faveur de la mise en œuvre de mécanismes mondiaux de tarification du carbone, affirmant que « La task force européenne de diplomatie du carbone de l’UE aidera d’autres pays à élaborer de bonnes politiques climatiques et à tirer les leçons de notre expérience ».

Daniele Agostini, représentant de Enel (électricité et gaz)

Daniele Agostini, représentant de Enel, a plaidé pour une meilleure redistribution des revenus des enchères du SEQE. "La tarification du carbone ne détruit pas la compétitivité industrielle. Cela ajoute de la flexibilité ». Il ajouta « Le SEQE ne doit pas devenir une menace pour la productivité, mais nous devons mettre en place un mécanisme de redistribution adéquat. »

Julien VIAU, représentant le gouvernement français

« Nous n’avons vu que le début du marché carbone ; le système a prouvé sa résilience et s'améliore après avoir absorbé de nombreux chocs exogènes. Le SEQE est une réussite qui montrera ses résultats d’autant plus dans le futur.» Julian Viau a déclaré que les marchés du carbone continuent d'être renforcés à mesure que les États membres transposent progressivement les directives dans leurs lois nationales.

Michael Pahle, représentant l'Institut PIK Potsdam

Pahle a souligné qu’un marché du carbone robuste doit être prévisible, c’est-à-dire explicable et crédible. Pour lui, il est important de discerner et d’expliquer les facteurs de prix à long terme par opposition aux facteurs à court terme. "En 2023, les ministres des Finances de chaque pays européen ont pris conscience de l’importance du SEQE. "

Sam Van den Plas, représentant Carbon Markets Watch

Sam Van den Plas a défendu une suppression plus rapide des quotas gratuits, soulignant que les volumes distribués sont encore trop élevés pour amener les efforts de décarbonation industrielle nécessaires. Il a néanmoins rappelé que « Le plus beau succès du SEQE a été vu dans les volumes invalidés en janvier 2023. Le MSR est le héros du méchanisme. »

Start your journey

Become a carbon investor