Return to Blog
Summary
Book a call

Quels éléments influencent les prix carbone du marché européen?

Carbon Markets: Finance

Découvrez les facteurs qui déterminent le prix de la tonne de carbonne sur le marché européen ainsi que les évolutions observées dans le passé.

Quels éléments influencent les prix carbone du marché européen?
Return to Blog
Sommaire
Book a call

Les prix de la tonne de carbone sur le marché européen (EU ETS) ont augmenté à un rythme moyen de 32,4 % par an au cours des dix dernières années. Cependant, il s'agit d'un actif très volatil à court terme, dont les prix dépendent de ceux de l'énergie, des conditions météorologiques, des conditions macroéconomiques, des décisions politiques et du coût des technologies de décarbonisation. 

La courbe des prix de la tonne de carbone sur le marché européen depuis la création du système raconte une histoire macroéconomique intrigante. Au départ, les prix du CO2 étaient trop bas en raison d'un excédent d'offre qui s'accumulait. Cela a été exacerbé par la crise financière de 2007-2008 et la réduction de l'activité économique qui en a résulté : la demande de quotas d'émission a été beaucoup plus faible qu'initialement prévu. La demande de quotas de carbone a été beaucoup plus faible qu'initialement prévu, ce qui a conduit à des niveaux de prix du CO2 sur le marché européen proches de zéro pendant une grande partie de la période initiale du fonctionnement du système. Plus tard, alors que l'économie se redressait, les régulateurs ont mis en œuvre des mécanismes de stabilisation du marché et les prix des quotas ont commencé à augmenter progressivement après 2018. 

Qu'en est-il des prix du carbone sur le marché européen en 2023 ? Pourquoi sont-ils restés stables, avec une tendance à la baisse, en particulier dans la dernière partie de l'année ? 

Vous pouvez suivre le prix au comptant de l'EUA en temps réel ici.

  • Qu'est-ce qui influence le prix de la tonne de CO2 sur le marché européen?
  • Prix de la tonne de carbone: quelles sont les évolutions observées jusqu'à présent ?  
  • Le prix carbone sur le marché européen en 2023
  • Quelles sont les prévisions de prix du carbone pour 2024?

Qu'est-ce qui influence le prix de la tonne de CO2 sur le marché européen?

Les marchés de l'énergie et le EU ETS

La demande de quotas carbone et le niveau de consommation d'énergies fossiles

Une part importante des achats de quotas carbone répond à des besoins de conformité: les industries ont l'obligation légale d'acquérir des quotas en quantité équivalente à leurs émissions de carbone. Plus la consommation de charbon, de gaz ou de pétrole est importante, plus les volumes de CO2 émis sont élevés, et plus les quantités de quotas pour être conforme sont importantes. 

Les niveaux d'émission de carbone dépendent du type d'énergie utilisé pour la production industrielle ou la production d'électricité. Par exemple, utiliser du charbon est plus producteur de carbone qu'utiliser du gaz, et il faudra donc acheter une plus grande quantité de quotas d'émission pour une production égale.

Prix de la tonne de CO2 et les prix de l'énergie

Les niveaux de prix des quotas carbone dépendent de la demande, celle-ci résultant des choix des industriels en matière de sources d'énergie primaire. Ces choix sont faits en fonction des niveaux de prix des marchés de l'énergie et des sources les plus avantageuses.C'est ainsi que les prix des quotas carbone finissent par être fortement influencés par les niveaux de prix sur ces marchés énergétiques.  

Par exemple, si les prix du gaz diminuent par rapport à ceux du charbon, les centrales électriques privilégieront le gaz, dont l'intensité en carbone pour la production est plus faible, et auront un besoin plus faible pour acheter des permis carbone. Ainsi, lorsque les prix du gaz baissent, les prix de l'EUA diminuent également.

Les industries et l'EU ETS

Les activités industrielles sont émettrices de CO2: un niveau de production accru entraîne une augmentation de la consommation d'énergie et donc des émissions. L'augmentation des niveaux de CO2 se traduit par une augmentation de la demande pour des quotas d'émission. Logiquement, cette augmentation contribue à l'augmentation des prix sur le marché de CO2 en Europe. Par conséquent, pendant les périodes d'essor économique et d'activité industrielle accrue, on observe des tendances à la hausse des prix des quotas d'émission de CO2.

Le coût des technologies pour la décarbonisation

Les industriels sont face au choix suivant : investir dans des technologies de décarbonisation ou continuer à produire du CO2 et à acheter des quotas carbone pour compenser les émissions. Si des technologies de décarbonisation efficaces et relativement moins chères deviennent disponibles, les industries les adoptent, réduisant ainsi leurs besoins en EUA. La demande de quotas diminue alors et a un impact sur les prix du CO2 sur les marchés européen à la baisse.

Les conditions météorologiques et le prix de la tonne de carbone sur le marché européen

En hiver, le froid augmente la consommation d'énergie pour le chauffage, ce qui entraîne une hausse des émissions de CO2 et une hausse de la demande de quotas d'émission de CO2. Par conséquent, pendant les périodes froides, l'augmentation des achats d’EUA peut faire grimper leur prix. Inversement, un temps plus chaud tend à réduire les émissions liées à l'énergie et la demande de quotas d'émission, ce qui peut entraîner une baisse des prix du CO2 sur le marchés. En été, l'effet inverse est observé : pendant les vagues de chaleur, la climatisation des bâtiments consomme davantage d'énergie, ce qui pousse les prix des quotas à la hausse.

Ambition climatique de l'UE et prix des quotas d'émission

Des prix du CO2 élevés sont nécessaires pour que l'UE atteigne ses objectifs climatiques

Les marchés du carbone (EU ETS) constituent le principal instrument politique de lutte contre le changement climatique : ils sont conçus pour atteindre les objectifs climatiques fixés par la commission européenne. La mise en œuvre d'un mécanisme de tarification du carbone vise à atteindre ces objectifs. Les autorités auraient échoué dans leur mission de décarbonisation si le prix des quotas carbone n'était pas en mesure d'inciter les industriels à modifier leur comportement et à réduire leurs émissions.

Les régulateurs européens réduisent l'offre d’EUA pour augmenter les prix

Les quotas carbone étant exclusivement émis par la Commission européenne, l'ambition climatique politique européenne y joue un rôle crucial. En ayant la capacité de décider des volumes d’EUAs injectés dans les marchés, les autorités peuvent avoir un impact sur la rapidité avec laquelle les quantités émises diminuent. Plus l'UE souhaite que l'économie se décarbonise rapidement, plus elle accélérera la diminution de l'offre de quotas. Selon les concepts macroéconomiques les plus simples, les niveaux de prix augmentent à mesure que l'offre diminue. 

Actuellement, l'émission de quotas de carbone diminue à un rythme de 4,3 % par an. Ce taux passera à 4,4 % en 2028. La Commission européenne a régulièrement introduit des taux de réduction plus élevés : le taux initial était de 1,74 %.

Prix de la tonne de carbone sur le marché européen : quelles évolutions jusqu’à présent ?

Prix du carbone trop bas au départ

Une offre structurelle excédentaire

Au cours des trois premières phases de l’EU ETS (de 2005 à 2020), l'accent a été mis principalement sur les aspects réglementaires. Les autorités politiques ont injecté des volumes d'EAU correspondant aux quantités de CO2 émises dans le passé par l’économie. Toutefois, un problème d'offre trop importante s'est posé, la commission a émis plus de quotas que le marché n'en avait finalement besoin. L'excédent de l'offre par rapport à la demande qui en a résulté a entraîné une baisse des prix sur le marché du carbone. Les prix sont restés inférieurs à 30 euros à cette époque.

Un problème accentué par la crise financière

Outre l'offre excédentaire de quotas, les conditions macroéconomiques ont joué un rôle important dans la baisse des prix des quotas au cours des premières phases de l’EU ETS. La crise financière de 2007-2008 a fait baissé l'activité économique, ce qui s'est traduit par une diminution de la production industrielle, de l'utilisation d'énergie et des niveaux d'émissions de CO2. Cette baisse de la demande d’EUA a contribué à une chute conséquente des prix qui sont restés proches de zéro pendant une grande partie des années 2007 et 2008.

Quelles ont été les révisions du système européen d'échange de quotas d'émission ?

Un marché EU ETS plus équilibré

Les régulateurs ont mis en œuvre des mécanismes de contrôle du marché carbone pour remédier au déséquilibre entre l'offre et la demande d'EUA. Ces mécanismes ont permis de réduire l'offre excédentaire et d'amorcer un redressement des prix de CO2 du marché européen. L'introduction de la réserve de stabilité du marché (RSM) leur a permis de retirer des quotas du marché en cas de besoin, fournissant ainsi un mécanisme pour resserrer l'offre a posteriori (après l'émission initiale) et stabiliser les prix du carbone.

Un marché EU ETS plus sophistiqué

Après 2018, les quotas d'émission (EUA) ont été désignés comme des instruments financiers dans le cadre de la réglementation MiFID 2. Cela a entraîné une participation accrue au marché de divers représentants financiers, notamment des fonds de speculation et des fonds d'investissement, ce qui s'est traduit par une amélioration de la liquidité de l’EU ETS. La diversité des objectifs d’investissement de ces participants a contribué à une plus grande stabilité du marché carbone d'un point de vue financier.

Le prix de la tonne de carbone à la hausse

Après 2020, les prix des quotas d'émission (EUA) ont connu une tendance constante à la hausse en raison des facteurs mentionnés ci-dessus. Ils sont restés à des niveaux proches de 80 euros entre 2021 et 2023.

Les prix du carbone sur le marché européen en 2023

Des prix stagnants dans l'EU ETS au début de l’année

Le marché de l'EUA n’a pas beaucoup fluctué dans les premiers mois de 2023, puisque les participants se remettaient des chocs des mois précédents. En effet, les marchés de l'énergie ont connu d'importantes fluctuations en 2021 et 2022 à cause de la guerre en Russie. Les inquiétudes autour de ce conflit ont ajouté de l'incertitude liée au prix du CO2 en Europe. En outre, les changements dans les politiques énergétiques (comme la transition de l'Allemagne du nucléaire vers les énergies renouvelables et la restauration complète de la capacité nucléaire en France) ont contribué à la stagnation des prix des quotas carbone au cours de cette période.

Une fin d'année 2023 à la baisse

Vers la fin de l'année 2023, les prix des EUA ont baissé, clôturant l'année autour de 70 euros par tonne. Cette tendance à la baisse est due à la diminution de l'activité industrielle, qui a entraîné une réduction des émissions de CO2 pour les processus de production, et donc une baisse de la demande de quotas carbone. En outre, un hiver plus doux que d'habitude a entraîné une diminution des besoins en chauffage, ce qui a également fait baisser les prix du carbone. La corrélation entre les prix des quotas d'émission et les prix du gaz était presque parfaite, et la baisse des prix du gaz a contribué à la pression à la baisse sur les prix des quotas d'émission.

Quelles sont les prévisions de prix de l'EU ETS pour 2024 ?

En 2024, tous les acteurs des marchés de l'énergie et de l’EU ETS sont à l’attente des annonces politiques européennes: celles-ci nous éclaireront sur les objectifs climatiques de l'UE à l'horizon 2040. Le niveau d’ambition de ces objectifs sera important pour les prix des EUA - elle peut avoir une influence sur le niveau de l'offre, par exemple. 

En outre, les marchés attenderont des signes d'une reprise de l'activité industrielle, car un regain des niveaux de production pourrait entraîner une reprise de la demande de quotas carbone, ce qui ferait grimper les prix.

Sources:

The European Commission, 2023. Scope of the EU Emissions Trading System.

The European Commission, 2023. What is the EU ETS?

The European Commission, 2023. Emissions cap and allowances.

Eur-Lex, 2015. Decision (EU) 2015/1814

Investopedia, 2023. MiFID II: Definition, Regulations, Who It Affects, and Purpose

Tetteh, Amankwa, Yeboah, 2021. Emerging carbon abatement technologies to mitigate energy-carbon footprint - review.

Start your journey
Become a carbon investor